Histoire

L'origine des noms

The ancient sanctuary at Dodoni
Il y a plusieurs hypothèses concernant l’origine du nom Hellas [Ελλάς]. Selon une ancienne tradition, le héros mythique Hellen, patriarche des Hellens fonda dans les temps anciens une ville de Thessalie en Grèce centrale portant ce nom. Étymologiquement, selon le point de vue dominant, Hellas provient de Sellos ou Hellos, du nom des prêtres de la Dodone antique en Épire, dans l’ouest de la Grèce.

Au cours de l’époque byzantine, après le triomphe du christianisme, le nom Hellen rappelait l’ancienne religion – le paganisme et la croyance en Zeus et aux dieux de l’Olympe. Pour cette raison, le nom générique Romain avait été également utilisé pour ceux qui vivaient en Grèce.

The oath in Agia Layra, painting of Theodoros Vrizakis

Après la conquête de Constantinople par les Ottomans en 1453, la Grèce resta sous la domination turque jusqu’à 1821. C'est alors que la révolution grecque éclata, menant à la proclamation de l’état grec indépendant en 1830. Au cours des quatre siècles d’occupation, deux noms ont été utilisés : Romios et Grecos .

Bien qu'utilisé à l’époque, le nom Grecos remonte à l’antiquité. C’est la racine du nom la plus célèbre du pays dans les langues occidentales: Grèce, Greece, Griechenland, etc.

Période préhistorique

Les traces anciennes

Petralona cave

La plus ancienne découverte archéologique dans la zone grecque est un outil, utilisé il y a 750.000 – 950.000 années; il a été trouvé au lac Korission à Corfou, la belle île au nord de la mer Ionienne, en Grèce occidentale. Une autre découverte importante est un crâne humain âgé de 300.000 ans. Il a été trouvé dans la grotte de Petralona, ​​en Chalcidique, au sud de Thessalonique, en Grèce du Nord. Dans la même grotte il y avait également d’autres découvertes paléontologiques d’une grande importance.

La révolution agricole

Les fouilles continuelles apportent à la lumière des éléments de preuve que la zone grecque avait été habitée pendant l'âge paléolithique. La plupart des traces sont situés en Thessalie, Epire et Péloponnèse.

L’âge paléolithique dura jusqu’à 8000 ans avant J.C., c’est-à-dire jusqu’au moment où débute la révolution agricole et où l’Histoire de l’Homme sur Terre change. Autour de 8500 ans avant J.C., les premières colonies permanentes et les premiers cultivateurs apparaissent dans le Moyen-Orient. Entre 8000 et 7000 ans avant J.C., l’irrigation est inventée et la révolution agricole fait ses premiers pas, particulièrement en Mésopotamie, dans la région fertile entre les rivières du Tigre et d’Euphrate, où les premières grandes civilisations se développèrent. Parallèlement, en Asie Mineure, le cuivre est testé pour la première fois.

Déjà, à partir de 9000 ans avant J.C. les changements du climat polaire et l'augmentation de la température dans de vastes zones de l’Europe commencèrent à créer progressivement des conditions idéales pour l’agriculture. En 6500 ans avant J.C., les premières cultures apparaissent en Grèce et l’agriculture s’étend dans toute la péninsule balkanique. Plus tard, l’agriculture se développa dans la péninsule italienne et au fil des siècles en fonction du relief et des conditions climatiques dans les autres regions de l’Europe.

L'âge néolithique

Sosandra, Macedonia

L’âge Néolithique débuta en 6000 ans avant J.C. La récolte d’aliments par l'homme s'arrêta et ainsi commença leur production. Ceci fut un énorme changement. C’est une chose de récolter les aliments et autre chose de produire les aliments. Nous remarquons également que les représentations artistiques de l’homme ont changées. Les nouveaux efforts d'expression varièrent considérablement ; des figures humaines avaient été ajoutées à celles des animaux.

Une autre activité importante venue du Moyen-Orient est l'art de la poterie. Parallélement, pendant que le traitement de pierre continua, l'utilisation des outils en métal commença. La première période de l’âge Néolithique développa une remarquable culture à Chypre. Puis, les civilisations de l’Europe du Sud commencèrent, particulierement dans la péninsule Grecque et la mer Egée.

Au cours de l’âge Néolithique le territoire grec fut peuplé de plus en plus. De nombreux villages néolithiques sont découverts dans divers régions; la majorité à Thessalie, dans le Péloponnèse et sur les îles. En 6000 avant J.C., les premières installations de Pelasgues apparurent à Athènes.

Les Cyclades et la Crète

L’âge Néolithique dura en Grèce jusqu’à 3200 ans avant J.C. Pour donner sa place à l’âge du Bronze, deux grandes civilisations naissent dans la mer Egée ; la Civilisation Cycladique et la Civilisation Minoenne.

cycladic room

La première période du Bronze aux Cyclades, dans le centre de la mer Egée, le travail du métal, l’art nautique et le commerce se développèrent grâce à la richesse minérale de l’archipel. Les Cyclades devinrent le pont entre la Grèce continentale et la Crète, et à plus grande échelle, elles devinrent le pont entre l’Europe et l’Asie en créant une culture unique qui dura jusqu’à 2000 ans avant J.C. Une de ses caractéristiques principales est les célèbres idols, il s’agissait de statuettes de marbre représentant des essentiellement des femmes, hommages peut-être à une certaine déesse.

Minoan Palace,Crete

Après 1900 ans avant J.C. en Crète, la Civilisation Minoenne atteignit son plus haut sommet de gloire. Les marins et marchands crétois sillonnaient avec leurs navires la Méditerranée, ainsi ils établirent de nouvelles colonies, y compris les Cyclades, et construisirent des palais remarquables décorés avec des fresques brillantes.

Tous ceux là dura jusqu’à 1450 ans avant J.C., quand une terrible explosion du volcan de Thira changea la morphologie de cette île des Cyclades et provoqua des destructions aux autres îles. On dit que ce fut la cause pour la fin de la Civilisation Minoenne. Cependant, il semble historiquement que la Crète avait été soumise à la nouvelle force qui vint de la Grèce continentale : les Mycènes.

santorini volcano

Les Achéens et les Doriens

Après 3000 ans avant J.C. des Indoeuropéens nomades, des guerriers qui avaient apprivoisé le cheval, commencérent à se déplacer de grandes plaines de la mer Noir à l’Est vers l’Ouest. Ils se tournèrent progressivement vers le sud, atteignirent la mer Egée et dominèrent la péninsule Grecque.

Trade routes of the Mycenians and Minoans

Les nouveaux résidents s'installèrent aux positions fortifiées et les protégèrent avec une acropole. Après 2000 ans avant J.C. les choses se calmèrent un peu et certains de ces centres d’habitation devinrent plus fort avec une relation lâche entre eux ; Mycènes et Tirynthe en Argolide, Pylos en Messénie et Thèbes en Béotie. Les Achéens, comme ils s’appelèrent les nouveaux habitants, dominèrent progressivement la Méditerranée orientale, développèrent après 1600 ans avant J.C. la Civilisation Mycénienne et campagnèrent contre Troy en 1200 ans avant J.C.

Mycenae

Pylos

Theves

Mais dans le nord un nouveau bouleversement commença. Des peuples cherchant de place vitale pressèrent d’autres peuples au sud ; les Illyriens descendirent au côté ouest, les Thraciens vers le sud-est, les Phrygiens en Asie Mineure.

Au nord de la péninsule Grecque les Doriens avaient été forcés de se déplacer. En 1100 – 1000 ans avant J.C. la plupart d'entre eux arrivèrent au sud, défaitèrent les Achéens et dominèrent la Grèce à l’exception d’Athènes, Eubée et Cyclades, qui restèrent Ioniens. C'était la fin pour la Civilisation Mycénienne et le début de la première colonisation Grecque. En 900 ans avant J.C. en Laconie, au sud du Péloponnèse, des Doriens fondérent la ville de Sparte.

1000BC-First Greek colonization

La Moyenne Age Grecque et la Nouvelle Ere

L'invasion Dorienne fut la cause du retard à l’évolution dans la Grèce. L'utilisation de l’écriture avait été pour longtemps oubliée ; comme resultat l’information pour les années suivantes n'est pas suffisante et claire. Cette période de stagnation est appelée par les historiens la Moyenne Age Grecque . Elle dura plus de deux cents ans. Mais après l’évolution fut trop rapide.

La rédaction revenit en Grèce avec les grands voyageurs et marchands de la Méditerranée, les Phéniciens. L'alphabet phénicien donnait la possibilité d’écrire n’importe quel mot et il avait été adopté par tout à la Méditerranée orientale. Mais il y a eu une différence entre les langues sémitiques et la langue Grecque. Les Grecs découvrirent les voyelles et les mots grecs définissaient par leurs terminations. L’écriture grecque devint directement ou indirectement la source pour la formation de plupart des écritures européens qui suivirent – l’étrusque, le latin, le gothique, le slave.

homer

Comme début de la nouvelle ère est considéré l’année 750 avant J.C., lorsque les épopées homériques avaient été éctits. Le progrès fut rapid; la production augmentit et le commerce et le transport nautique développérent; la monnaie apparut tandis que l'esclavage offrit des mains du travail pas cher.

La croissance économique avait éte suivie par le développement des arts, mais aussi de la politique. Aux nombreux cas le royaume avait été éliminé et les institutions de la Ville-Etat commencèrent se former; l’amour pour la patrie établit dans la conscience des sitoyens et l'organisation militaire acquierit une forme nouvelle, basée sur la phalange d’hoplites piétons.

Areas of Greek settlement and major colonies

Des colonies avaient été fondées dans tous les coins de la Méditerranée, même les plus lointainnes. Les colonies apportèrent de nouveaux progrès, en poussant l'évolution non seulement sur les côtes méditerranéennes, mais aussi à l’intérieur de l’Europe. Bien sûr, tout ca pas d’un jour à l’autre.

Les Villes-États et l'ère classique

L’année 776 avant J.C. est considérée comme la chronologie-phare de la nouvelle ère ; c’est l’année des premiers Jeux Olympiques. La seconde colonisation Grecque dura de 750 ans jusqu’à 550 ans avant J.C. Elle avait été intesifiée après 680 – 650 ans avant J.C, pendant la période que les premières puissantes villes-états développèrent sous la gouvernance des tyrans. Des colonies avaient été établies presque partout, mais surtout en Italie où les nouvelles villes devinrent sans retard autonomes, riches et puissantes.

La même période, l’Archaïque, les premières pièces de monnaie presentèrent en Grèce par le premier souverain d’Argos, Phédon, et la poésie lyrique commença à donner des grands oeuvres. En 600 ans avant J.C Delphes furent le plus grand centre religieux. Le développement des villes fut le point principal pour l’évolution. Autour de 550 ans avant J.C. le cité-état fut au centre de la vie politique.

En 594 ans avant J.C. Solon avec son projet de loi fonda la nouvelle période à Athènes. En 560 ans avant J.C le tyran Pesistratus favorisa le développement de l'artisanat et les arts. En 510 ans avant J.C, le démocratique Kleisthènes applica des réformes. La démocratie avait été née et ses institutions commencèrent se former, le modèle pour les générations du future.

Solon and his legislation

The classical period

The Greek - Persian wars
Au début du 5ème siècle avant J.C. l’empire perse voulut à trois reprises dominer la Grèce. La première campagne se termina sans gloire en 492 avant J.C. sur la presqu’île d’Athos dans le nord de la Grèce, où la flotte perse avait été détruite par la tempête. La seconde campagne en 490 avant J.C. prit fin avec la victoire des Athéniens à Marathon. Durant la troisième campagne en 480 avant J.C., les Grecs, divisés en villes-états, avaient réussi à s’unir. Léonidas et ses trois cents Spartiates avaient été sacrifiés à Thermopyles, la ville d’Athènes avait été détruite par les envahisseurs, mais les Grecs gagnèrent la décisive bataille navale à Salamine. L'année suivante, ils repoussèrent définitivement le danger perse avec les victoires terrestre aux Platées et navale à Mycale. L’ère Classique commença alors.

La Grèce classique se développa autour de deux pôles ; Athènes et Sparte. À Athènes naît l’idée de la démocratie et à Sparte la manière stricte de la vie frugale. La grande Civilisation Grecque de l'époque classique laissa des traces indélébiles dans l'histoire avec ses institutions et les hautes réalisations de l'esprit humain dans les sciences et les arts, la philosophie, l’histoire, la médecine, la poésie, le théâtre, l’architecture, la sculpture.

Marathon monument

Thermopylae monument

Salamis monument

Mais les Grecs recommencèrent à se battre entre eux. En 478 avant J.C. la Confédération de Délos avait été fondée ; elle avait été convertie rapidement à la première Alliance Athénienne et soumise essentiellement à l'hégémonie d’Athènes. La puissance athénienne augmenta et en 460 avant J.C. la Démocratie Athénienne atteignit son point culminant.

De 449 avant J.C. jusqu'à l’ère de Périclès, ce fut l’âge d'or d’Athènes avec les grandes réalisations et les œuvres de très haut niveau artistique, comme le Parthénon. La Démocratie Athénienne du 5e siècle devint pour le futur, le point de référence autant pour les institutions politiques que pour sa contribution à la Culture mondiale.

La concurrence avec Sparte conduit en 431 avant J.C. à la guerre du Péloponnèse qui limita la progression de l’ère classique et finit en 404 avant J.C. avec la défaite d’Athènes et l'hégémonique émergence de Sparte dans la zone grecque.

Alexandre et les Macédoniens

alexander the great

En 371 ans avant J.C. les Thèbes prit la place du Sparte à l’hégémonie Grecque, mais les Macedoines ne retardèerent pas d’arriver au sud.

En 338 ans avant J.C. Philippe le second domina, assassiné deux ans plus tard. En 336 ans avant J.C son fils Alexandre devint roi à l’âge de vingt ans. Il stabilisa son autorité et en 334 ans avant J.C marcha avec ses soldats vers l’Est. Dans quatre ans il conquirit l’Empire Perse et en 326 ans avant J.C arriva au fleuve Indus.

Après sa mort en 326 ans avant J.C. ses généraux divisèrent son empire et commencèrent à se battre entre euxles. C’etait le debut de la période Hellénistique.

En 281 ans avant J.C les guerres des successeurs finirent et trois grands royaumes avaient été formés ; le royaume Macédoine sous Antigone, le royaume de l’Asie Mineure, Mésopotamie et Perse sous Séleucus et le royaume de l’Egypte sous Ptolémée.

Les Romains en Grèce

Pendant la première période Hellénistique, de 304 ans jusqu’à 220 ans avant J.C., la balance du pouvoir ne changea pas et la civilisation Grecque arriva à l’Est. Les années suivantes elle commença la decadance. Au meme temps à l’Ouest une nouvelle puissanse deviendrait plus forte ; Rome. En Grèce continentale furent trois centres du pouvoir du nord au sud ; le royaume de Macédoine, la Ligue Etolienne et la Ligue Achéenne, qui progressivement acqeuillit toutes les villes du Péloponnèse à l'exception de Sparte.

Les conflits civils et la politique habile de Rome conduirent la Grèce à la decadance politique. Trois guerres macédoniennes eurent lieu ; en 215 – 205, 200 et 176 – 168 ans avant J.C. Victoirieux les Romains divisèrent la Macédoine à quatre régions autonomes. En 146 ans avant J.C. ils écrasèrent à Isthme la Ligue Achéenne, détruirent Corinthe et unirent toute l’éspace Grecque dans une province romaine ; seulement Laconie, Athènes et Delphes restèrent autonomes. Progressivement les villes de la Laconie créèrent la Commune des Lacons Libres et developpèrent économicement autour de Gythion qui devenit le port principal et une ville importante.

Roman Empire

En 88 ans avant J.C. le roi du Pontos en Asie Mineure, Mithridate, attaqua contre les regions romaines en Asie Mineure et appella les Grecs à se lever. En 86 ans avant J.C. les Romains sous Syllas détruirent Athènes et Pirée et deux fois victorieux poussèrent Mithridate de la Grèce.

Les décennies suivantes la zone Grecque devint le théâtre des quelques grandes batailles civiles des Romains l'époque et en 31 ans avant J.C. à Aktion du golfe d’Ambracie à la Grèce occidentale, Marc-Antoine avait été vaincu avec la flotte de Cléopâtre. L’année suivante, Octave prit l’Alexandrie, tandis Antoine et Cléopâtre se suicidèrent. Ce fut la fin pour le royaume des Ptolémées, le dernier royaume hellénistique libre. Octave avait été proclamé August et Rome passa a l’époque de imperium.

De Rome à Byzance

La Grèce fut une province romaine mais la Culture Grecque eut sa contribution au développement de la Civilisation Romaine.

En 46 ans après J.C. avait été créée la province romaine de Thrace. Ce fut le temps des voyages du Saint Paul aux Philippes et à Corinthe.

Dans la zone Grecque des meilleurs jours arrivèrent aux années de l’empereur Adrian. Adrian voyagea de 121 jusqu’à 129 ans dans l’empire et établit des villes à son nom. Il fut un admirateur de la culture Grecque et favorisa principalement Athènes, où il créa de nombreux monuments et structures utiles pour le public. Les Athèniens construirent un Arc à son honeur à l’entrée de leur ville. Ce fut le début d’une période de prospérité pour la Grèce.

Emperor Constantine

L’Empire Romain eu ses propres aventures qui conduirent à sa séparation à l’Empire de l’Ouest et l’Empire de l’Est et à la proclamation du christianisme comme la religion de l’Etat. En 330 Constantin, vainqueur des guerres pour le trône, inaugura Konstantinople, la nouvelle capitale à l’Est, sur la place stratégique de l’ancienne colonie de Byzance.

En 361 – 363 Joulianos ne pas réussit de remettre l'ancienne religion du polythéisme. En 393 les Jeux Olympics arretèrent. En 395 la mort de l’empereur Théodose le premier marqua la fin de l’unité de l’Empire. Ses fils le divisèrent à l’Empire Romain d’Orient et l’Empire Romain d’Occident.

Byzantium Empire

L’état d’Orient maintint pendant deux siècles son caractère romain. Mais après 641, à l’époque de l’empereur Héraklios commença à acquérir son caractère grecque en se développant dans le puissant Empire Byzantin sur la base des fondements de l’administration romaine, du droit romain, de la langue grecque, de la culture grecque et de la religion chrétienne. En 1203 la quatrième croisade changea sa destination. Des navires vénitiens transportèrent les croisés à Konstantinople et en 1204 les croisés conquerirent la ville en créant leur Empire Latin.

Les Byzantins reconquérirent Constantinople en 1261, mais les Francs retenirent leur duchés en Grèce, tandis que les Vénitiens leurs duchés sur les îles et les côtes de la mer Egée, qui pendant tous ces ciècles soufrirent des pirates.

L’occupation ottomane

L’Empire Byzantin ne retrouva pas son pouvoir perdu. En 1301, les Turcs ottomans défaitèrent pour la première fois les Byzantins en Asie Mineure. Après des nouvelles victoires ils passèrent en 1354 sur le sol européen, procédèrent à la péninsule balkanique et assiégèrent trois fois Konstantinople.

Le troisième siège en 1453 fut fatal. Les Ottomans conquérirent la ville et renversèrent l’Empire Byzantin. En 1456 ils arrivèrent à Athènes et en 1460 conquerirent la domination de Mystras, en Laconie. L'Empire ottoman atteintit son apogée à partir de 1520 sous Soliman le premier, le Magnifique ; en 1526 il entrat à Budapest et en 1529 assiégea Vienne, mais il avait été repoussé. De l’autre côté, il arriva en Egypte, la côte du golfe Persique et la mer Rouge - à Medina, la Mecque et Aden.

Pendant ce temps il nomma amiral de la flotte turque le célèbre pirate Barberousse Hairedin, quil menaça la Méditerranéen et captura plusieurs îles Vénitiens et châteaux dans la mer Egée en 1537 pendant la guerre entre Venise et la Turquie. Venise capitula en 1540. Le dernier duc du duché de Naxos avait été déposé par le sultan en 1566. Entre les Cyclades seulement Tinos resta à Venise jusqu’en 1715.

En 1571 lors de la bataille navale de Lépante dans le golfe de Patras la flotte chrétienne, dirigé par Don Juan d’Autriche, fut le vainqueur contre la flotte ottomane. Cette victoire remonta le moral et le prestige de l’Europe. Ce fut la dernière grande bataille navale avec des galères. L’utilisation d’artillerie, qui avait été commencé sur les terres, changea également la façon de la guerre en mer.

Révolutions et Indépendance

Les Ottomans construisirent une nouvelle flotte et guardèrent leurs conquêtes. Ils continuèrent les guerres contre les Vénitiens, tandis que les îles continuèrent à souffrir des attaques de pirates. Certains d’entre eux devinrent des bases de pirates.

Au 18ème siècle une autre guerre eu des conséquences pour les Grecs. La guerre entre la Russie et la Turquie éclata en 1768 et en 1770 la flotte russe sous les frères Orlov arriva dans le Péloponnèse afin de rendre les Grecs à la revolte. La révolution échoua rapidement. La flotte russe poursuit son activité dans la mer Egée et de sa base de Naoussa de Paros poussa la flotte turque et resta dans la mer Egée jusqu’à la fin de la guerre en 1774 signalée par la traité de Kucuk Kaynarca.

Les grecs espérèrent à nouveau à la libération pendant la nouvelle guerre entre la Russie et la Turquie en 1787-1792, quand une flotte russe, dirigé par le Grec Lambros Katsonis, combattit dans la mer Egée. La guerre finit et les Grecs avaient été abandonnés à leur sort une fois de plus. Lambros Katsonis poursuivit la lutte seule et sans suitet.


Malgré l’échec des mouvements des Grecs eu aussi un côté positif. Le traité de Kucuk-Kaynarca en 1774 porta des avantages significatifs pour le commerce et le transport maririme des iles, qui avaient été traités par le conquérant plus doux que la partie continentale de la Grèce. Les insulaires profitèrent des privilèges, labourèrent les mers et gagnèrent de la richesse et du pouvoir. Quand vint le moment, ils pourraient aider avec de l’argent et des navires la grande lutte pour l’indépendance, qui était sur les secrets.

La révolution grecque éclata en 1821, poursuivie dans les années à venir avec des réussites et des échecs, d’héroïsme et des sacrifices, et des conflits civils. Important avait été l’aide des hommes qui vinrent d’autres pays pour renforcer les rebelles. En 1827, les flottes des grandes puissances, l'Angleterre, la France et la Russie, battirent la flotte ottomane à la bataille navale décisive de Navarin dans le sud-ouest du Péloponnèse.

La Grèce devint indépendante en 1830 et par la suite passa à travers des aventures nationales, intenses passions politiques et des efforts pour se développer économiquement. Elle devait parcourir un long chemin à convertir d’un pays agricole pauvre à un pays en développement industriel, parce que pendant l’époque ottomane n’avait pas été influencé par les évolutions sociales et politiques en Europe occidentale, qui avaient mis en avant la bourgeoisie et de la philosophie économique libérale.

Du 19 au 20ème siècle

Les passions politiques sécouèrent le pays depuis les premiers jours de la vie libre. La Grèce devint une monarchie. Le premier roi Otto vint de Bavière. La première constitution fut en 1843 après une révolution. En 1863 Otto avait été forcé de quitter le pays. A sa place, vint George le premier de la dynastie de Glucksbourg.

En 1864, la Grèce intègra les îles Ioniennes ; en 1881 annexa en Thessalie et une partie de l’Epire. En 1897, dans une guerre de courte durée elle avait été defait par la Turquie sans aucun effet substantiel sur l’intégrité territoriale.

Le 20ème siècle commença avec les meilleurs présages. En 1908, la Crète s’unit à la Grèce. En 1912, la Grèce allia à la Serbie, la Bulgarie et le Monténégro contre l’Empire ottoman. Les alliés furent les vainqueurs en 1913 ; l’empire perdit la plupart de son territoire européen. Peu après la Grèce et la Serbie battirent la Bulgarie dans une nouvelle guerre. Avec les guerres balkaniques, la Grèce avait été étendu à l’Epire, la Macédoine et les îles égéennes.

La participation ou non de la Grèce dans la première guerre mondiale fut la cause d’un grave conflit entre le roi Constantin et le Premier ministre Elefterios Venizelos. Venizelos réussit à impliquer le pays dans la guerre du côté d’Entente. Après la victoire, la Grèece élargit en Thrace et en Asie Mineure. Elle campagna à l'Asie Mineure, défait par la Turquie en 1922. Les Turcs brûlèrent la ville Smyrne (la ville d’Izmir) et les Grecs survécu arrivèrent comme réfugiés vers la Grèce. La défaite eu un impact profond sur la vie politiique, économique et sociale. Mais malgré les énormes difficultés le pays réussit à intégrer avec succès les réfugiés et de regagner la route.

La tension politique ne s’était pas arrêtée. La Grèce connut sa première République présidentielle de 1924 jusqu’en 1935, mais en 1925 et en 1926 avait senti la dictature de Pangalos. La monarchie retourna en 1935, mais revint avec elle la dictature d’Ioannis Metaxas en 1936.

De WW2 à aujourd'hui

En 1940, pendant la Seconde Guerre mondiale, la Grèce avait été attaquée par l’Italie, mais l’armée grecque contre-attaqua avec succés.

En Avril 1941, la Grèce avait été occupée par l’Allemagne.

Libérée en automne 1944, entra dans la tourmente des premières années d’après-guerre. De 1947 à 1949 elle vit la souffrance de la guerre civile. Et puis, la séparation des Grecs dans «droitiers» et «gauchists». La lutte politique devint de plus en plus intense parallèlement aux efforts pour assurer le développement économique. L’industrialisation avait eu commencé dans la fin du 19ème siècle, mais seulement les années 1950 développa rapidement et entraina le pays à la reconstruction. Le processus démocratique fut interrompu en 1967 par la dictature militaire, qui prit fin en 1974 avec l’occupation d’un tiers de Chypre par la Turquie et le retour de la démocratie en Grèce.

Peu de temps après le retour de la démocratie, la monarchie avait été abolie par référendum et depuis la vie politique fonctionne bien. Elle est toujours intense, mais les institutions démocratiques fonctionnent dans le cadre constitutionnel stable.

Un point clé du nouveau cours fut l’adhésion grecque en 1981 auprès les Communautés européennes et, en entrant dans le 21ème dans l’Union économique et monétaire.

La Grèce fut autrefois un pays exportateur du travail. Les premières grandes vagues d’immigrants grecs arrivèrent aux Etats-Unis dans le début du 20ème siècle. Les 1950 et 1960 des vagues d’immigrants nouveaux arrivèrent aux USA, le Canada l’Australie, mais aussi en Allemagne, en Belgique, en Suède et ailleurs. Depuis le début du 21ème siècle est un pays qui reçoit des immigrants de plus en plus. Mais à partir de 2010 est au milieu d’une crise économique majeure.